FANDOM


Biographies : ( en cours ) Joël Ier (17 Mars 1993 -) C'est le 7ème enfant de 8 enfants de la dynastie Laissy.


Joel Ier

Joël Ier

Etat-Civil
Prénoms
Joël Ier
Nom
De Laihanie
Age
15
Situation Maritale
célibataire
Enfants
0
Politique
Parti Politique
aucun
Fonctions actuelles principales
Rois
PDG Groupe Jolavia + Rapides de Laihanie
PDG du Laihanais Sportif
Fonctions passées principales
Ministre de la Défense et Intérieur
Lieu de Résidence
Région de Résidence
Lacabane
Ville de Résidence
Lacabane


Les débuts :

Très tôt dans sa jeunesse, en classe de CE1, à l'âge de 8 ans, il se fit déjà remarquer grâce à une nomination au poste de trésorier de la classe : titre qui lui donné toutes les résponbilités du budget de la classe. En 2004, cette fois-ci il fût élu "président de la classe", titre plus important qu'un délégué ou trésorier, en effet avec ce titre il proposait des idées pour une meilleure ambiance dans la classe, vérifiait le budget avec le trésorier et représentait par dessus tout toute la classe.

La naissance de la Laihanie :

A l'été 2006, il retrouva son ami d'enfance Aurélien. Celui-ci construisait déjà les premières maisons de la future Laihanie avec un de ses amis nommé X. Les constructions étaient déjà très bien, grandes, larges mais le territoire trop petit ne pouvait plus accueillir d'autres constructions. (Ce petit bout de territoire rempli de cabanes de tout genre et de tailles différentes, d'après une légende, donna le nom de l'actuelle capitale : Lacabane, car les deux amis disaient toujours à leurs parents : "je vais à la cabane".) Joël proposa donc l'idée de construire en hauteur (utilisation des arbres). Cette idée fut plus qu'une révolution, toute Lacabane se métamorphosa, sa capacité à recevoir de nouvelles personnes doubla, même tripla ! Et c'est à ce moment que Joël créa la première industrie de construction Laihanaise : Jolavia. Aujourd'hui encore, il participe toujours à l'élaboration du pays (exemple : c'est elle qui a construit le centre de recherche laihanais). Rien qu'en lisant la devise de Jolavia on comprend son but : "Nos équipes améliorent votre quotidien". Parallèlement, le Laihanais Libre apparut, c'est le premier journal laihanais. L'économie de ce petit térritoire fit un grand bon. Suite à un accord, les deux amis décidèrent de déclarer le territoire et d'en faire un pays ! Tout au long de l'année, septembre 2006 à Mai 2007, ils mirent en place les institutions de l'Oligarchie de Laihanie. Aurélien assurant l'économie du pays et Joël la direction de l'armée. Il proposèrent le projet à la France. Celle-ci accepta mais déjà commencèrent certaines rébellions...

La bataille dite "de Lacabane" ou l'attaque des lâches :

Avec Aurélien, il fut témoin d'un malheurreux désastre : Lacabane venait d'être ravagée durant la nuit. Alors que chaque laihanais dormaient dans leur maison, dans la nuit du 10 Juin 2006, une nation ennemie vînt saccager même détruire la capitale du Royaume, Lacabane. Il n'y a pas eu de conflit, mais beaucoup de dégats... Les ennemis sont arrivés en cachette par le SUD-EST du pays et ont presque tout saccagé. Presque toutes les infrastructures ont été touché. Jamais auparavant la Laihanie ne s'est retrouvée dans une pareille situation. On aurait même pu croire à la fin du pays. Mais grâce aux rois Aurélien 1er et Joël 1er, le pays ne s'est pas éteint ! En effet, Joël 1er, chef des armées et ministre de la défense, et après délibération avec le peuple laihanais, déclara qu'il ne se "laisserais pas faire comme ça". Il ordonna ainsi la construction de la ligne LAISSY pour la défense du pays. Celle-ci étant impossible à passer. Pour sûr, il n'y a eu aucun autre acte de ce genre. Elle est formée de barbelés, puis d'une tranchée de 2 mètres de profondeur et de 3 mètre de largeur, dans le fond se situent beaucoup de troncs taillés en pointe. Puis pour finir, un réseau de fils électriques mis sous très haute tension. Après la construction de cette ligne, le pays se releva et décida de trouver les coupables. Ceux-ci ont été trouvé rapidement après de très bonnes recherches organisées par les deux rois. Mais les coupables échappèrent à leur condamnation ... car ils étaient trop peureux pour venir avouer leur crime devant tout le peuple laihanais. Mais avec cette bataille, le Royaume de Laihanie a su montrer qu'il n'était pas impuissant face à l'ennemi et que la reconstruction rapide de la capitale Lacabane était un signe de puissance ! Depuis, ce jour est férié en souvenir à la mobilisation de tout les laihanais pour la reconstruction du pays ! Joël fut alors nommé chevalier de la légion d'honneur pour avoir participer à la survie du pays. De plus, c'est avec Jolavia, pendant plusieurs mois, qu'il reconstruit le pays ne laissant aucun souvenir de cette attaque de lâche.

Août 2008 : La grande vague d'immigration :

Après avoir rencontré le président de la France Monsieur Sarkozy et Aurélien avec Ban Ki moon, dirigeant de l'O.N.U., une masse d'immigrants se dirigèrent tout droit vers la Laihanie, pays puissant économiquement et militairement, pour y s'installer. Depuis, le nombre de citoyens laihanais a fortement augmenté et se porte au mieux malgré la Révolution d'Octobre 2008.

19 Août 2008 : Alliance avec le Sokavie :

La Laihanie et le Sokavie ont signé le traité de l'A.E.E. (Alliance des Etats Emergeants) le 19 Août 2008. Le Sokavie est l'un des pays émergeants que la Laihanie à aider à se développer. Cela montre à nouveau la puissance du royaume de Laihanie. Dans ce traité les deux pays sont en paix et pourront commercer l'un avec l'autre. De plus ce traité oblige ces pays émergeants à s'aider pour se développer ! Une entente militaire a aussi été créée suite à ce traité, en cas de conflits.

La Révolution d'Octobre 2008 :

Celle-ci apparut suite à la montée en puissance d'un certain W. Il n'aimait guère comment il été dirigé par les rois.

Plusieurs partisants suivirent le mouvement déclenché par W. et la révolte devînt plus dûre à contrôlée par les forces de l'ordre. On peut comparer cette révolution avec Mai 1968 en France. C'est le même type de révolte : barricades, pavés jettés, vitrines brisées et beaucoup de blessé. Les forces de Police, n'étant pas suffisant pour arrêter la révolution, furent remplacées par l'arrivée de l'armée. Dès lors, les groupes révolutionnaires se dissipèrent et diminuèrent rapidement. Quant à W. et ses partisants, ils seront jugés lors des Grands Procés de Lacabane, dans le nouveau tribunal. Cette révolution était déstiné aux dirigeants du pays mais a permit d'arrêter les opposants à la Laihanie et la création du tribunal. Celui-ci accentue encore le mot "égalité" pour tous les citoyens Laihanais.